Gastronomie

. croustade . croustadière . Gastronomie . Pastis gascon . patrimoine

Vous avez dit Pastis Gascon ?

Dans le Gers, les fins de repas ont un parfum de pommes et d’armagnac qui ravit les papilles les plus exigeantes.

Un élément majeur du patrimoine gascon, la gastronomie

Nos foies gras et confits sont bien connus et reconnus, de même que nos vins (vous avez déjà savouré un Côte de Gascogne, un Saint-Mont, un Tarriquet, ou un Pacherenc) et autres alcools comme le Floc ou l’Armagnac. Et le pastis gascon, vous connaissez ?

Cette pâtisserie légère et fondante, à la pâte feuilletée subtilement dorée, garnie de pommes parfumées d’Armagnac, servie tiède et parfois accompagnée d’une boule de glace à la vanille. Le secret de la légèreté : le doigté des rares croustadières, ces dames qui perpétuent un savoir-faire séculaire aux origines incertaines.

Pastis gascon

Les secrets de la croustadière

Sa fabrication reste artisanale. A Montaut-les-Créneaux, Madame Baptiste continue à la fabriquer avec patience. Sur les marchés du Gers, vous pourrez la rencontrer. Elle pourra alors vous raconter avec quelle patience, elle étire la pâte  sur de grandes tables jusqu’à la rendre translucide. Plus la pâte est fine et meilleure sera la croustade, la mesure étalon du pastis gascon étant le voile de mariée.

Elle vous expliquera comment est découpée la pâte, ordonnée en couches successives au fond d’un moule : lit douillet bientôt garni de pommes parfumées d’un subtil alliage de vanille et d’armagnac.

Voici un aperçu de la fabrication:

Où le trouver ?

On retrouve le pastis gascon dans les meilleures pâtisseries, sur les étals de marchés de la région, ainsi que dans les menus de nos bonnes tables.

Parlons vrai !!

Si le gâteau fait l’unanimité, il reste un point de discussion, son nom : Croustade ou pastis gascon ?

Gastronomie

. croustade . croustadière . Gastronomie . Pastis gascon . patrimoine
sabine

Sabine

Le 14 juillet 2014