Le Viaduc de Castin

Histoire du chemin de fer dans le Gers

C’est dans les années 30 (soit avant la création de la SNCF en 1938) que le réseau de chemin de fer gersois a atteint son développement maximum. Il faut cependant noter que certaines lignes ont été commencées et jamais finies comme la ligne Auch/Lannemezan.

Ces lignes ont souvent subi des retards d’aménagement dus à la première guerre mondiale. Malgré les plans de relance des années 30, la seconde guerre mondiale et le développement de l’automobile mirent un terme définitif aux projets d’extension du réseau.

Ancien chemin de fer Castin-Gers

Le réseau se réduit ensuite progressivement, par la fermeture d’abord, de certains secteurs aux voyageurs, comme la ligne Condom/Castéra-Verduzan en mai 1939 ou la ligne Mont-de-Marsan/Riscle/Tarbes en 1970.

A ce jour, la ligne Auch/Toulouse est la dernière ouverte aux voyageurs et la ligne Auch/Agen sert au transport de marchandises, en particulier agricoles. Des bus permettent de faire la plupart des autres itinéraires. Voici d’ailleurs une information pour se déplacer facilement à Auch sans voiture.

Cependant, des lieux-dits nommés “La Gare”, d’anciennes maisons de garde barrière, le profil de certaines routes particulièrement plates et rectilignes ou de beaux ouvrages d’art, témoignent de ce passé pas si lointain. La lecture des cartes IGN top 25 ou l’analyse du cadastre révèlent alors le passage des anciennes voies.

Parmi les ouvrages d’arts remarquables, on peut noter les viaducs de Castin ou de Castéra-Verduzan ou encore le tunnel Duran-Castin.

Castin

Vue Castin

Les parcours de découverte

La fermeture de ces lignes a permis le développement de nouvelles activités ou de faire des tunnels de précieux refuges à chauve-souris. Parmi les nouvelles activités : le vélo-rail de l’Armagnac et la Voie Verte de l’Armagnac.

Le vélo-rail de l’Armagnac

Au départ de Nogaro, le vélo-rail de l’Armagnac propose depuis 2014 un parcours familial sur des véhicules de 4 places.

Vélorail de l'armagnac

En savoir plus
sur le Vélorail de l’Armagnac

La voie verte de l’Armagnac

Sur un itinéraire où les rails ont été retirés, la voie verte vous propose un itinéraire de promenade familiale à parcourir à pieds ou en vélo. Elle relie Condom à Gondrin, célèbre pour sa belle base de loisirs.

En savoir plus
sur la Voie verte de l’armagnac

La carte des voies ferrées et ouvrages d’art

Légende :

  • en rouge le tracé du vélo-rail
  • en vert, le tracé de la voie verte
  • en noir, les lignes encore utilisées
  • en bleu, les lignes disparues
  • les points rouges correspondent aux ouvrages d’art (ponts ou tunnels) désormais inutilisés par les trains.

Patrimoine & Culture

. Castin . Chemin de fer . Gare . Gers . Vélorail
spechcontal

Sylvain

Le 25 avril 2015