Patrimoine culturel

VILLAGE DE ROQUELAURE

Roquelaure, ancien castelnau du Fezensac fondé par les Seigneurs de Roquelaure avant 1244, est un village rural du Gers, situé aux portes d’Auch.

Le village est bâti sur un rocher à l’abri d’un plateau calcaire : le plateau de la Cieutat (ou Sioutat) qui semble avoir été le lieu d’un oppidum (voir plus bas), remplacé plus tard par une villa gallo-romaine au côté de laquelle trônent un moulin à vent construit en 1756 et un château d’eau en 1964.

Après l’époque romaine, la région subit les invasions (Wisigoths, Francs, Vascons,...) jusqu’à la formation en 864 du duché de Gascogne avec l’installation de la Maison des Roquelaure dont le plus illustre descendant fût Antoine de Roquelaure (1544-1625).
C’est à Antoine que l’on doit le château de Roquelaure, forteresse importante si l’on en juge par les impressionnants vestiges : une tour de l’ancien château du XIIIème siècle aménagée en clocher, quelques tours d’angles fortement ta-lutées ; un puissant mur de clôture arc-bouté par de solides contreforts visible depuis la route menant à Peyrusse-Massas.
Ce type d’architecture caractéristique des enceintes bastionnées est un type de fortification dont on n’a aucun autre exemple dans le Gers.

En s’annexant à la commune d’Arcamont en 1952, Roquelaure acquiert un troisième château : le château d’Arcamont, une tour du XIII ou XIVème siècle délabrée par la tempête de 2003 et une petite église dédiée à Saint Blaise et surmontée d'un clocher mur (dont l’extérieur a été restauré par la municipalité).


A découvrir aussi dans l'enceinte du château sur la place du village, l'église dédiée à Saint Loup. C'est un édifice de style gothique qui possède une chapelle restaurée en 2002, classée au monuments historique et qui présente un retable du XVIIème siècle et une mise au tombeau du XVIème siècle.

Ancien oppidum ((à voir notamment des mosaïques, amphores... au Musée des Amérique — Auch) :

Les campagnes de fouilles successives ont fait apparaître les vestiges d'une agglomération appartenant à quatre phases d'occupation successives couvrant les périodes protohistorique et antique.

L'emplacement de l'oppidum au cœur du réseau des voies reliant les provinces romaines de la Gaule, de la péninsule Ibérique et de l'Italie comme la quantité de fragments d'amphores utilisées pour le transport du vin le signalent comme un centre commercial important.
L'abandon du site semble coïncider avec le développement de la cité d'Augusta Auscorum (= Auch).

A l’intérieur de nombreux témoignages des activités quotidiennes ont été découverts comme des graines carbonisées, des ossement d'animaux, de la céramique, des fragments d'amphore à vin de Marseille ou de la vaisselle de luxe, d'origine grecque (latine).

Prestations

Équipements

  • Aire de pique-nique

Services

  • Ferme Auberge

À proximité

DOMAINE DU GRAND COMTÉ

Par temps de pluie - Roquelaure

FERME DU COUSTEAU

Par temps de pluie - Peyrusse-Massas